Rechercher
  • Stéphanie LENORMAND

Vous avez trop de cholestérol, il faut le faire baisser !

20 % des français auraient du cholestérol, et ce chiffre grimperait à 50 % pour les plus de 50 ans. Nous avons tous du cholestérol et heureusement car c’est une substance indispensable à la vie. On distingue deux types de cholestérol, l’un « bon », l’autre « mauvais ». Il convient de maîtriser le taux global de cholestérol, mais surtout d’avoir un taux suffisamment élevé de « bon » et d’éviter l’oxydation du « mauvais », en consommant des fruits, des légumes et du thé, car un cholestérol non oxydé est moins dangereux.


Le cholestérol est un constituant essentiel de nos parois cellulaires et de certaines hormones et joue un rôle dans la fabrication de la vitamine D, mais trop de « mauvais » et pas assez de « bon » est un facteur de risque majeur pour la santé.


Notre foie en fabrique 75 %, et 25 % du cholestérol qui circule dans nos vaisseaux proviennent de l’alimentation. Il est donc important de contrôler son alimentation en général, surtout en sucre, gras, alcool, sel.


Dans la plupart des cas une alimentation étudiée, une hygiène de vie correcte ainsi qu’une maîtrise du poids peuvent faire baisser le taux de cholestérol.


Votre naturopathe peut vous accompagner avec un programme sur mesure !





Ce qui pose problème, c’est de ne pas avoir un rapport correct Bon cholestérol / Mauvais cholestérol.


Le taux global de cholestérol devrait se situer entre 1,5 g et 2,5 g/litre de sang. Mais ce chiffre manque de précision. Il faut distinguer les taux de HLD (Bon cholestérol), protecteur, et le LDL (mauvais cholestérol), qui bouche les artères. Le rapport entre le cholestérol total et les HDL doit être inférieur à 4,4 chez la femme et à 5 chez l’homme.


Lorsqu’il y a trop de LDL-cholestérol qui circule dans le sang, du foie vers les cellules, celui-ci se dépose dans les artères. Le HDL-cholestérol qui circule dans le sang, des cellules vers le foie et qui est ensuite éliminé par la bile, « débouche » les artères.


Vous avez trop de cholestérol car :

- Vous mangez mal et trop gras

- Vous ne mangez pas assez de légumes, de poisson, de fruits

- Vous êtes sédentaire

- Vous avez une hypercholestérolémie familiale

- Vous avez un problème métabolique ou une affection chronique, rénale ou hépatique

- Vous prenez certains médicaments comme la pilule, cortisone...


Vous devez tout spécialement faire baisser votre taux de cholestérol si :

- Vous fumez

- Vous être en surpoids

- Vous êtes hypertendu

- Vous êtes diabétique

- Vous ne faite pas d’activité physique

- Vous êtes un homme et vous avez plus de 50 ans

- Vous êtes une femme et vous avez plus de 60 ans

- Votre taux de HDL (bon cholestérol) est inférieur à 0,40 g/litre

Si vous cumulez plusieurs de ces facteurs de risques, surveillez attentivement votre taux de cholestérol.


Comment comprendre votre analyse de sang


- Si vous n’avez aucun facteur de risque (précédemment énumérés), votre taux de cholestérol-LDL ne doit pas dépasser 2,20 g/litre de sang.

- Si vous avez 1 facteur de risque, votre taux de cholestérol-LDL ne doit pas dépasser 1,90 g/litre.

- Si vous avez 2 facteurs de risque, votre taux de cholestérol-LDL ne doit pas dépasser 1,60 g/litre.

- Si vous avez 3 facteurs de risque, votre taux de cholestérol-HDL ne doit pas dépasser 1,30 g/litre.

- Si vous avez plus de 3 facteurs de risque ou que vous avez un risque cardio-vasculaire élevé, votre taux de cholestérol-LDL ne doit pas dépasser 1,30 g/litre.

- Le cholestérol-HDL est protecteur. Plus vous en avez, mieux cela le vaut. Dans l’idéal, son taux doit être supérieur à 0,60 g/litre.


Selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire).


Enfin, sachez que baisser le taux de cholestérol total de 10 %,

diminue le risque cardiaque de :


50% à 40 ans

40% à 50 ans

30% à 60 ans

20% à 70 ans




Certaines personnes doivent particulièrement surveiller leur taux de cholestérol. Si vous avez des antécédents familiaux d’hypercholestérolémie, des accidents cardiaques dans la famille (père ou grand-père avant 55 ans, mère ou grand-mère avant 65ans), un diabète, une mauvaise hygiène de vie (tabac, alcool, alimentation déséquilibrée, sédentaire), un surpoids (mais on peut être aussi très maigre avec un taux de cholestérol élevé), une maladie chronique (de la thyroïde, des reins…)


En conclusion, un contrôle de votre taux de cholestérol devrait être effectué tous les 5 ans et si vous avez trop de cholestérol, votre médecin vous préconisera le plus souvent de revoir toute votre hygiène de vie pendant plusieurs semaines voire même pendant plusieurs mois afin de faire baisser votre cholestérolémie. C’est seulement si celui-ci ne baisse pas ou que vous êtes une personne ayant un risque élevé que votre médecin envisagera de vous mettre sous traitement au plus tôt, mais cela n’empêchera pas de respecter une bonne hygiène alimentaire.