pretty-woman-1509956_1920.jpg

Qu'est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie est une alternative douce et non invasive dans la prévention des troubles affectifs saisonniers et des dérèglements du cycle du sommeil.

Trois acteurs principaux interviennent dans la luminothérapie : la sérotonine, la mélatonine et la glande pinéale.

Une exposition quotidienne ou tous les deux jours à une lampe de luminothérapie émettant 10 000 Lux pendant une demi-heure, rationalise les fonctions de la glande pinéale qui régule la production de la mélatonine (hormone du sommeil) et de la sérotonine (hormone de l'activité et de l'humeur).

 

Comment se déroule une séance de luminothérapie ?

La durée d’une séance est généralement de 30 minutes à une luminosité réglée sur 10 000 Lux et à une distance d’environ 40 cm du visage. Les séances de luminothérapie doivent être effectuées avec régularité (une séance par jour ou tous les deux jours) sur une période de 7 à 15 jours pour observer ses réelles vertus. Les séances doivent se dérouler de préférence le matin. Il faut surtout éviter de les réaliser après 17 heures pour ne pas perturber son horloge biologique. En effet, l’exposition le soir pourrait troubler votre sommeil.

La lumière diffusée est très proche de la lumière naturelle du soleil mais sans les inconvénients puisque celle-ci est dépourvue de rayons nocifs tels que les UV. Normalement nous devrions être exposés au moins 2 heures par jour à la lumière du jour et si possible une demi-heure à la lumière du soleil. Ce qui n’est pas souvent le cas durant les périodes hivernales.

En hiver, pratiquer une séance de luminothérapie en plus d’une activité physique en extérieur est très bénéfique. La luminothérapie pallie au manque de lumière naturelle.

La luminothérapie permet de lutter contre :

  • La dépression saisonnière : 15% de la population française souffre du coup de blues hivernal. En effet, un moral en berne, une humeur triste, un état de fatigue que le repos n'efface pas, un sommeil agité, insomnie, irritabilité, boulimie ou perte de poids, moral à zéro, déprime passagère, la somnolence, un réveil difficile, le stress, l'anxiété, la baisse de libido et le manque de concentration… Tous ces symptômes incommodants résultent du manque de lumière pendant la saison froide puis au dérèglement hormonal qui en découle. 

  • La dépression post-partum 

  • Le décalage horaire : la luminothérapie permet de réduire le temps de réadaptation. Cette durée peut être divisée par 3.

 

  • La luminothérapie réduit également le cortisol qui est impliqué dans l’embonpoint.

 

  • Troubles prémenstruels : mélancolie, troubles de l’humeur, maux divers…

 

  • Le teint terne : la luminothérapie améliore la qualité de la peau et permet de retrouver rapidement un teint frais.

Avant d’entamer une cure de luminothérapie qui peut avoir un effet salvateur, le praticien vous pose quelques questions sur vos antécédents médicaux, et notamment pour savoir si vous avez des problèmes oculaires.

 

La luminothérapie est à éviter chez :

 

  • Les personnes présentant des pathologies des yeux et de la rétine (cataracte, conjonctivite, glaucome, orgelet…)

 

  • Les personnes ayant une sensibilité des yeux à la lumière.

 

  • Les personnes atteintes de maladies psychologiques (bipolarité, paranoïa, autisme…)

 

  • Les personnes réalisant déjà un traitement à la vitamine D.

 

Consignes à respecter :

Les yeux doivent être bien ouverts durant la séance de luminothérapie, mais nul besoin de regarder directement la source de lumière.

 

Pour un résultat optimal, il est nécessaire de retirer ses lunettes ou ses lentilles de contact afin que la lumière soit bien absorbée.

 

Effets secondaires possibles :

Dans les premiers jours, certaines personnes peuvent ressentir une légère anxiété, des céphalées, une sécheresse oculaire, une baisse d'énergie ou encore quelques nausées : ces signes traduisent l'adaptation progressive de l'organisme à ce nouveau rythme.

Les peaux claires peuvent parfois subir une petite irritation sans gravité.

Pour réduire ces effets secondaires, il faudra réduire la durée d'exposition en prenant soin de l’augmenter progressivement jusqu'à atteindre une exposition quotidienne de 30 minutes à 10 000 Lux pour un résultat satisfaisant.

Stéphanie LENORMAND - Naturopathe

E.mail : naturensoi@outlook.fr

Copyrights